Firefox condamné à 6% ?

Chiffres : Firefox se retrouve avec une utilisation mondiale de 5.49% contre 57.41% pour Google Chrome StatCounter – février 2018

Pourquoi le produit phare de Mozilla se retrouve condamné à une part de marché comparable au mauvais élève d’Internet ? Quelles en sont les causes ? Une dégringolade méritée ? Étudions ça ensemble …

Petit historique

Lancé en 2002, il est a l’origine un dérivé de SeaMonkey, un logiciel de la suite Mozilla, depuis le développement est actif et réalisé indépendamment par la communauté (s’agissant d’un logiciel libre) et la fondation & corporation Mozilla.

En 2010 Firefox devient pendant une courte période le navigateur web de prédilection en Europe, dépassant de loin Internet Explorer et Google Chrome. Son succès lui permit d’atteindre les 1.5 milliards de téléchargements, une aubaine.

Lancement de Firefox mobile mi-2010, disponible seulement sur Android, il élargira en 2017 sa part de marché et sera proposé en téléchargement sur Ios.

2017, Mozilla riposte de sa perte d’utilisateurs et publie « Quantum », la version 57 du logiciel totalement remaniée, avec une modernisation importante du moteur de rendu Gecko et d’une optimisation non négligeable du temps d’exécution du programme.

Critique et malmenage

Aux alentours de 2010 et de la révolution technologique de l’époque, Firefox fut très largement critiqué au sujet de sa consommation excessive de mémoire vive (RAM), impactant ainsi potentiellement la vitesse de fonctionnement du PC et bien plus significativement les performances du navigateur.

Les navigateurs concurrent eurent bon vent de profiter de cette faiblesse pour mettre à l’affiche leurs performances comparées, dans des basiques test de rendu de pages sur des vidéos devenues vite virales, dans n’importe quel cercle communautaire s’approchant de près ou de loin à l’informatique.

L’image de Firefox se dégrada aussi par le malmenage du logiciel, publié dans des versions virolées sur des sites promotionnels promettant une installation de « Firefox nouveau navigateur 2017 », via certains Google Ads par exemple, ces sites pouvaient agir plus ou moins légalement, de par la réutilisation d’un code source autorisé à tout son chacun.

Capture d’écran typique d’une tentative d’installation d’une version virolée

Stratégie honnête

Côté promotion, Firefox resta digne et sur une même ligne marketing, il ne s’autorisa donc jamais à s’imposer devant l’utilisateur, au contraire de ses concurrents, sans citer Google Chrome ou Opera lors de l’utilisation de différents services ou même l’installation de logiciel « forçant » la main de l’internaute.

Concurrence concurrence …

Le moteur de recherche Google, représentant une écrasante part de marché mondiale de 93%, se permet de promouvoir ponctuellement son navigateur éponyme lors de l’utilisation de ses services, légitimement il incite ainsi furtivement tout le long de la journée l’installation de ce « nouveau produit performant » nous simplifiant ainsi encore plus l’intégration dans l’éco-système Google.

Que ce soit sous mobile avec Android ou sur PC, une pré-installation du navigateur de la firme est aussi de plus en plus présente, les distributeurs suivent ainsi le courant et souhaitent s’engager le moins possible, pour ne pas marquer une différence au risque de dépayser les utilisateurs.

Google Chrome s’impose alors sur le marché, se dorant l’image d’un navigateur moderne, flexible et rapide.

Quel avenir ?

Après la perte de bon nombres d’Internautes, Mozilla Firefox se retrouve plus que jamais avec une communauté désireuse de ce produit et fidèle, se rendant compte de l’enjeu d’une vie privée se voulant être respectée, et d’un logiciel propre et multiplateforme.

Sa part de marché est aujourd’hui moindre, mais ses utilisateurs sont plus présents et vivants, fort et prêt à défendre un Web plus juste.

Mozilla semble bien parti pour perpétuer encore quelques années et re-agrandir sa communauté, une prise de conscience sur la menace de notre vie privée pourrait être un électrochoc pour la relancer, qui sait ?

 

Et toi, qu’est ce que tu en pense ?

 

[infobox type= »0″]Je ne suis en aucun cas affilié avec Mozilla ou l’une de ses branches. La promotion du logiciel Firefox est ici en dehors de tout contexte lucratif[/infobox]

Rédacteur à temps perdu et développeur passionné, je suis là pour t'offrir quelques astuces et découvertes que je te pose dans mon grenier. J'espère que mes articles ne prendront pas trop la poussière et qu'ils te serviront au mieux !
Posts created 2

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut